Outils du site

Menu du site


pratiquer:conseils_pratiques:niveaux_informatiques

Situer son niveau informatique

Cette page permet de situer son propre degré de maîtrise globale des systèmes micro-informatiques sur une échelle progressive allant de 1 à 6.

(Crédit: stocksnap.io sous licence libre Creative Commons CC0)

Note préliminaire

Cet inventaire est une proposition basée sur le présupposé d'une acquisition plus ou moins progressive des connaissances et des compétences informatiques qui permet de modéliser des profils types d'utilisateurs.
Ces profils types sont par définition schématiques et peuvent différer plus ou moins avec la réalité qui demeure toujours complexe.

En outre, les spécialistes qui se sont formés à une technique de l'informatique appliquée à leur domaine, sont d'autant moins concerné par ce modèle qu'ils ne s'intéressent pas particulièrement à l'informatique1).

Typologie succincte des utilisateurs

Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 Niveau 4 Niveau 5 Niveau 6
Primo-débutant Débutant Familier Expérimenté Administrateur Programmeur
  • Niveaux 1 à 3 – généralistes – ("le grand public")
    • Niveau 1 – primo débutant – :
      Personnes qui rencontrent très rapidement des difficultés quand elles utilisent un appareil informatique
    • Niveau 2 – débutant – :
      • Personnes qui ne s'intéressent pas particulièrement à l'informatique
        • Personnes qui utilisent l'informatique de façon occasionnelle ou exceptionnelle
        • Personnes qui utilisent régulièrement l'informatique, en transition vers le niveau 3
      • Personnes qui s'intéressent à l'informatique, en transition vers le niveau 3
    • Niveau 3 – utilisateur familier – :
      • Personnes qui ne s'intéressent pas particulièrement à l'informatique
        • Personnes qui ont une utilisation limitée de l'informatique
        • Personnes qui ont une utilisation régulière voire experte d'un logiciel
      • Personnes qui s'intéressent à l'informatique
  • Niveaux 4 à 6 – personnes s'intéressant obligatoirement à l'informatique –
    • Niveau 4 – expérimenté – :
      • Niveau pivot entre généraliste et spécialiste
      • Personnes qui ont acquis un minimum d'autonomie et de critique réflexive sur leurs propres pratiques (auto-correction)
      • Profils très variés : généralement curieux, autodidactes et autonomes
    • Niveaux 5 – administrateur – :
      • Personnes qui ont une expérience et une connaissance élargies de l'informatique, avec un recul général non limité aux versions Windows familiales ("Windows Home"), travaillant avec méthode et réflexion
        • Personnes ayant suivi une formation qualifiante dans le domaine de l'informatique de gestion (Windows Server, etc.)
        • Personnes n'ayant pas suivi de formation mais ayant longuement étudié et pratiqué GNU/Linux en postes clients et serveurs
    • Niveaux 6 – programmeur – :
      • Personnes ayant suivi une formation qualifiante dans le domaine du développement logiciel
      • Personnes ayant appris un langage de programmation en autoformation par une méthode livresque avec mise en pratique
      • Personnes n'ayant suivi ni formation classique ni autoformation par livre, mais qui, avec le support du web, ont longuement étudié, pratiqué et modifié le fonctionnement intime de GNU/Linux

Primo-débutant

Profil primo-débutantRésumé :
Personnes qui rencontrent très rapidement des difficultés quand elles utilisent un appareil informatique.

Compétences :

  • Allumage et extinction de l'ordinateur
  • Réalisation d'au-moins une tâche simple et concrète qui se répète à l'identique sans imprévu

Débutant

Profil débutantRésumé :

  • Personnes qui ne s'intéressent pas particulièrement à l'informatique
    • Personnes qui utilisent l'informatique de façon occasionnelle ou exceptionnelle
    • Personnes qui utilisent régulièrement l'informatique, en transition vers le niveau 3 - Familier
  • Personnes qui s'intéressent à l'informatique, en transition vers le niveau 3 - Familier

Compétences :

Utilisateur familier

Profil utilisateur familierRésumé :

  • Personnes qui ne s'intéressent pas particulièrement à l'informatique
    • Personnes qui ont une utilisation limitée de l'informatique
    • Personnes qui ont une utilisation régulière voire experte d'un logiciel
  • Personnes qui s'intéressent à l'informatique

Compétences :

  • Les automatismes acquis permettent l'utilisation régulière de son propre ordinateur, et des mêmes logiciels familiers
  • Maîtrise du copier-coller et du couper-coller
  • Boite de dialogue : prises de décisions aisées limitées aux logiciels pratiqués
  • Déclenchement des mises à jour logicielles lorsqu'elles sont signalées comme disponibles par une notification automatique
  • Installation et dés-installation de logiciels simples
  • L'utilisateur sait reproduire une situation et revenir sur ses pas en cas d'erreur
  • L'utilisateur non intéressé par l'informatique en général continuera de noter et retenir des procédures simples et invariables, en vue d'atteindre ses objectifs mais restera limité à ce niveau de maîtrise du système informatique
  • Web : maîtrise de l'utilisation basique des moteurs de recherche

Évolution :
Motivé par l'utilisation personnelle ou professionnelle d'un logiciel (traitement de texte, tableur, infographie, musique assistée par ordinateur, jeu vidéo, etc.), l'utilisateur familier pourra en augmenter sa maîtrise jusqu'à en devenir un spécialiste.

Utilisateur expérimenté

Profil expérimentéRésumé :

  • Niveau pivot entre généraliste et spécialiste
  • Personnes qui ont acquis un minimum d'autonomie et de critique réflexive sur leurs propres pratiques (auto-correction)
  • Profils très variés : généralement curieux, autodidactes et autonomes

Compétences :

  • Maîtrise totale de l'Interface Homme Machine fenêtrée :
    • Découverte et expérimentation des fonctionnalités par l'exploration systématique et approfondie des infobulles, des menus et des menus contextuels
      Compréhension à minima intuitive des contextes pour l'utilisation fréquente de leurs menus (clic-droit)
    • Déplacement rapide dans l'organisation des fichiers des disques locaux et distants
    • Utilisation préférentielle de certains raccourcis claviers à la place de clics souris
  • Maîtrise de la recherche Web :
    • Capacité à maintenir un cap pour naviguer et non surfer de lien en lien
    • Capacité de reformulation permanente des requêtes dans les moteurs de recherche
    • Capacité de trouver des réponses pertinentes aux problèmes rencontrés
  • Réflexivité (remise en question) :
    • Capacité d'apprentissage dynamique et toujours en éveil : une erreur n'est commise qu'une seule fois
    • Capacité de revenir en arrière dans le déroulement d'une suite d'actions pour en modifier le cours
    • Abandon de croyances et d'automatismes au profit de connaissances et de méthodes plus efficaces
  • Prises de décisions proactives qui affectent le système :
    • Maintenance curative (résolution des problèmes), dans une certaine limite
    • Optimisation du système, dans une certaine limite
    • Maintenance préventive du système, dans une certaine mesure (sauvegarde, dé-fragmentation sous Windows, etc.)

Qualités :
L'utilisateur expérimenté est curieux, autodidacte et autonome : il progresse tout seul en approfondissant les domaines informatiques qui l'intéressent. C'est pourquoi les nouvelles connaissances et compétences qu'il acquiert dépendent autant de son caractère que des expériences qu'il réalise.

Les profils expérimentés sont très diversifiés. La variabilité des profils est extrême, selon les polarités de caractère suivants :

  • travailleur / paresseux
  • organisé / brouillon

Évolutions possibles :
La maîtrise de l'anglais écrit constitue un pré-requis indispensable pour la progression en compétence des utilisateurs expérimentés. Sans cette maîtrise de l'anglais, l'utilisateur expérimenté se heurte à un plafond de verre (manque d'autonomie) qui peut générer des frustrations.

Qu'il soit à l'aise en anglais ou non, l'utilisateur expérimenté peut trouver de l'aide auprès d'un réseau militant, soit de manière physique (associations, Groupes d'Utilisateurs Linux (GUL)), soit de manière électronique (forums, chat IRC, etc.).
Pour citer un exemple concret, l'excellent Framabook "Libertés numériques" de Christophe Masutti, est un exemple de militantisme associatif axé sur les logiciels libres et GNU/Linux2). Ce livre est particulièrement adapté aux jeunes et moins jeunes utilisateurs expérimentés qui, par manque d'autonomie, ont une vision partielle de l'informatique, renforçant leur manque d'autonomie. Pédagogique, progressif, partant d'exemples concrets pour aborder des notions fondamentales plus abstraites, ce livre emprunte des pistes, montre des perspectives qui ouvrent des horizons. Il s'adresse au plus grand nombre de lecteurs curieux et motivés, et évite l'écueil d'une vulgarisation simplificatrice.

Aux utilisateurs expérimentés qui préfèrent se concentrer sur la maintenance Windows plutôt que sur les logiciels libres et GNU/Linux, je ne saurais trop recommander de se concentrer sur l'excellent site web de Piere Pinard – assiste.com – ou sur technet.microsoft.com, et de se méfier à priori des contenus de tous les autres sites web et forums, y compris social.technet.microsoft.com lorsque les conseils sont prodigués par des personnes non certifiées Microsoft Most Valuable Professional (MVP).

Les utilisateurs expérimentés qui ont des capacités d'abstraction (ligne de commande) et qui aiment le travail intellectuel – dans le sens du travail personnel pour l'épanouissement spirituel (typiquement : les intellectuels) –, ont la possibilité de devenir des utilisateurs qualifiés, soit dans un contexte de pluridisciplinarité avec des compétences acquises par ailleurs, soit dans le contexte purement informatique en évoluant vers les profils administrateurs ou programmeurs décrits dans cette page.

Les utilisateurs expérimentés qui sont très méticuleux et organisés peuvent devenir des administrateurs très efficaces mais pas forcément de bon programmeurs attentifs aux bugs (un besogneux ne fait par forcément un bon programmeur car à l'instar de la recherche scientifique, la programmation nécessite d'associer rigueur avec créativité et souplesse d'esprit, de savoir lever le nez du guidon, se remettre en question pour débusquer ses propres erreurs, quitte à rebrousser chemin pour remettre son ouvrage sur le métier3)).

Administrateur

Profil administrateurRésumé :

  • Personnes qui ont une expérience et une connaissance élargies de l'informatique, avec un recul général non limité aux versions Windows familiales ("Windows Home"), travaillant avec méthode et réflexion
    • Personnes ayant suivi une formation qualifiante dans le domaine de l'informatique de gestion (Windows Server, etc.)
    • Personnes n'ayant pas suivi de formation mais ayant longuement étudié et pratiqué GNU/Linux en postes clients et serveurs

Note : La formation professionnelle technique est un atout majeur même pour les linuxiens : elle complète l'apprentissage autodidacte et permet d'aborder les réalités informatiques de la société sous un angle différent, avec plus de recul, plus de pragmatisme et des capacités encore accrues pour l'auto-formation, pour le transfert de compétences et pour le hacking.

Compétences :

  • Autoformation continue :
    • Capacité à suivre et assimiler des cours théoriques livresques ou en ligne pour application dans la pratique
    • Capacité de synthèse et de hiérarchisation des connaissances informatiques selon différents critères :
    • Utilisation d'aides mémoires techniques et théoriques personnels (création de procédures, tutoriels, bloc-notes, ou wikis de bureau) afin de mémoriser uniquement l'essentiel et de retrouver rapidement les procédures répondant à une situation déjà rencontrée
    • Capacités d'analyse et de synthèse (méthode scientifique) :
  • Connaissance approfondie du système d'exploitation, de ses capacité et de ses limites en lien avec le matériel :
    • Compréhension du fonctionnement global du système (prise de recul)
    • Utilisation courante de l'interface en ligne de commande (incontournable sous GNU/Linux)
    • Installation éventuellement personnalisée
    • Configuration, personnalisation avancées et mises à jour du système
    • Choix de l'organisation des données, de leur stockage et de leur mode de sauvegarde
  • Maintenance préventive :
    • Surveillance du système
    • Veille technologique : suivi actif de l'actualité sécuritaire informatique
    • Sauvegardes régulières des données (éventuellement automatisées)
    • Sauvegarde du système
  • Maintenance curative :
    • Recherche et analyse des informations concernant le problème
    • Évaluation des solutions possibles
    • Prise de décision selon certains critères
  • Planification de tâches : évaluation et conception de feuilles de route pour
    • Les mises à niveau du système d'exploitation
    • Les mises à niveau de logiciels
    • Les migrations des logiciels et des données afférentes

Les missions des administrateurs professionnels

Les administrateurs systèmes qui ont suivi une formation professionnelle connaissent et maîtrisent le fonctionnement typique d'un système d'information utilisé en entreprise basé sur Microsoft Active Directory. Ils savent installer, configurer et effectuer la maintenance de serveurs et de leurs logiciels complexes, aussi bien que sur les postes clients du parc informatique. Ils ont des connaissance approfondies dans le fonctionnement des réseaux, supervisent le bon fonctionnement du parc informatique, analysent les incidents et prennent des décisions avec prudence et circonspection. Ils évaluent les besoins à venir et établissent des stratégies de développement, de restructuration ou de migration informatique en lien avec le directeur des systèmes d'information qui est responsable des investissements.

Les 2 missions de l'administrateur système en entreprise, collectivité ou association :

  • Assurer la continuité de service
    qui doit tendre vers la haute disponibilité : livraison immédiate des données, quelque soit le moment de la journée
  • Assurer la pérennité des données qui est tributaire de :
    • la fiabilité des données (intégrité) : données non dégradées sur le support de stockage (sauvegardes)
    • la sécurité des données (protection) : données non modifiées par autrui, et non lues par les personnes non autorisées (confidentialité)

Programmeur

Profil programmeurRésumé :

  • Personnes ayant suivi une formation qualifiante dans le domaine du développement logiciel
  • Personnes ayant appris un langage de programmation en autoformation par une méthode livresque avec mise en pratique
  • Personnes n'ayant suivi ni formation classique ni autoformation par livre, mais qui, avec le support du web, ont longuement étudié, pratiqué et modifié le fonctionnement intime de GNU/Linux

Compétences :

Évolution :
Les utilisateurs non hyper-spécialisés en informatique (mathématiciens, enseignants, chercheurs, etc.) qui ont suivi une formation de programmeur ont de grandes facilités pour s'auto-former à l'administration système.

Le programmeur linuxien

Compétences :

  • Programmeur linuxien débutant :
    Il conçoit couramment des programmes, au-moins dans les langages d'administration du système (shells) qu'il maîtrise comme BASH ou DASH, afin de l'assister dans différentes tâches ponctuelles ou automatisées, limitées au système ou en lien avec des serveurs via le réseau (internet). Ses programmes shells sont élaborés, utilisent toute la puissance des programmes GNU dont il maîtrise particulièrement les outils de traitement de flux (sed, awk, grep, etc.), et ne se limitent pas aux scripts de quelques lignes réalisés occasionnellement par les administrateurs
  • Programmeur linuxien expérimenté :
    Hormis le noyau linux dont il sait cependant modifier les paramètres et le chargement des modules, il est capable de modifier intégralement le système d'exploitation, en y ajoutant ses propres programmes non résidents ou daemons, ses propres paquets logiciels et son propre dépôt logiciel
  • Programmeur linuxien expert :
    Il modifie le noyau linux selon ses propres critères et le recompile
    Typiquement, les 3 distributions Gentoo, Linux From Scratch et Arch Linux s'adressent aux programmeurs linuxiens experts
1)
Exemples de profils atypiques :
  • Un technicien d'assistance téléphonique chez un fournisseur d'accès peut savoir dépanner les connexions wifi et configurer une box, sans savoir comment installer Windows
  • Un mathématicien chercheur peut savoir programmer pour vérifier des conjectures et résoudre des problèmes complexes qui l'intéressent, sans savoir comment écouter ou graver de la musique sous Windows
  • Un infographiste qui développe des sites web peut copier-coller des codes javascripts pour optimiser ses pages, sans avoir aucune connaissance en algorithmique ni en réseaux informatiques (ni avoir pleinement réalisé que ces programmes en JavaScript vont espionner les utilisateurs de ces pages web pour le compte d'autres sociétés…)
2)
Dans l'introduction de son ouvrage, Christophe Masutti écrit :
Framasoft est un réseau d’éducation populaire, issu du monde éducatif, consacré principalement au logiciel libre. Il s’organise en trois axes sur un mode collaboratif : promotion, diffusion et développement de logiciels libres, enrichissement de la culture libre et offre de services libres en ligne.
Se démarquant de l’édition classique, les Framabooks sont dits "livres libres" parce qu’ils sont placés sous une licence qui permet au lecteur de disposer des mêmes libertés qu’un utilisateur de logiciels libres. Les Framabooks s’inscrivent dans cette culture des biens communs qui favorise la création, le partage, la diffusion et l’appropriation collective de la connaissance.
3)
Dans son commentaire sur un rapport intitulé "Computing as a Discipline" (en), le célèbre mathématicien et programmeur Edsger Dijkstra (1930-2002) avait utilisé la métaphore de l'écriture musicale des grands maîtres pour formaliser deux profils types antagonistes de programmeurs. Selon lui, il y aurait d'une part le "programmeur Mozart" qui conçoit son programme ou ses routines avant de les écrire, et d'autre part le "programmeur Beethoven" qui conçoit son programme ou ses routines en écrivant.
En savoir plus sur stackoverflow.com : Understanding Dijkstra's Mozart programming style.
pratiquer/conseils_pratiques/niveaux_informatiques.txt · Dernière modification: 23/09/2019 18:27 par Médéric