Outils du site

Menu du site


savoir:videos_sur..._qu_est-ce_qu_internet

Vidéos sur... Qu'est-ce qu'Internet ?

Êtes-vous sûr de savoir ce qu'est Internet et de ne pas confondre Internet avec le Web ? Vous-êtes vous déjà demandé en quoi les services Web que vous utilisez diffèrent-ils de ceux d'un super Minitel ou de la télévision ? Qu'est-ce qu'Internet ? Et qu'est-ce qu'Internet aujourd'hui ? Voici quelques vidéos pédagogiques pour apprendre en douceur, et remettre en question quelques idées reçues…

(La longueur de cette page web a été limitée afin d'augmenter sa portée pédagogique.)

Le Web n'est pas Internet

Google, ce n'est pas Internet. Google, ce n'est pas le Web. Le Web ce n'est pas Internet. Google, ce n'est pas Google Chrome, et Google Chrome ce n'est ni Internet ni le Web

Si les mots sont différents, c'est parce que leurs sens le sont aussi. Si l'on prend l'habitude d'utiliser des mots pour exprimer le sens d'autres mots, on finit par ne plus avoir de discernement sur le monde qui nous entoure. De surcroît, en galvaudant les mots, on n'est pas sûr que la personne qui reçoit notre discours en perçoit le même contenu que ce que nous voulions signifier.

Définition ludique du Web

Web et Internet, c'est pareil ?
Durée : 3'34" – Date : 2016 – Réalisation : CoreTech Galaxy
dailymotion.com > Web et Internet, c'est pareil ? - Explication par le site web CoreTech Galaxy

À retenir :

  • Le Web est une des applications d'Internet

Définition courante du Web

Qu'est ce que le web ? – MOOC Culture Digitale
Durée : 3'24" – Date : 2016 – Réalisation : Learn Assembly – L'université des entrepreneurs & des professionnels du web
youtube.com > Qu'est ce que le web ? - MOOC Culture Digitale

À retenir :

  • Le navigateur web est un programme client qui se connecte à des programmes serveurs web. Mais d'autres serveurs non web sont accessibles par Internet
  • Le service rendu par les serveurs web consiste en des documents pages web (format HTML). Ces documents pages web sont analysés et affichés par les programmes navigateurs web
  • Le développement technologique du web marque une nette convergence entre les services internet (transferts de fichiers, transport de la voix, etc.). Grâce à des artifices (sous-programmes inclus à l'intérieur des pages web), les programmes navigateurs web devenus polyvalents, prennent en charge de plus en plus de services différents. Pourtant, un navigateur web reste un programme spécialisé dans l'affichage des documents pages web

Définition précise du Web (en anglais britannique)

Tim Berners-Lee and the World Wide Web (en anglais britanique)
Durée : 14'35" – Date : 2007 – Réalisation : Christian Hainzinger
youtube.com > Tim Berners-Lee and the World Wide Web (en anglais britanique)

À retenir :

  • La toile mondiale – le World Wide Web – a été inventée par le physicien britannique Tim Berners-Lee en 1989/90 au CERN (Genève)
  • La toile mondiale est un immense document hypertexte : c'est une encyclopédie instantanée de l'humanité. La toile mondiale est constituée par l'alliance de deux idées :
    • L'échange instantané de données via Internet pour constituer une base d'informations mondiales commune à tous (Ceci est crucial en recherche scientifique)
    • Le lien hypertexte (ou hyperlien) qui avait été théorisé en 1965 par le sociologue Ted Nelson dans son projet Xanadu de partage instantané et universel de données informatiques. Le lien hypertexte permet un accès direct aux ressources sans passer par une étape de demande d'autorisation. C'est pourquoi il installe une certaine horizontalité des relations (à l'instar de l'adressage email)
  • La conception de la toile mondiale prolonge la conception politique d'Internet par ses créateurs. Internet et le Web sont en effet des héritages de la contre-culture des années 1960 diffusée largement par Stewart Brand dans le Whole Earth Catalog entre 1968 et 1972, puis occasionnellement jusqu'en 1998.
    À partir de 2001, le projet d'encyclopédie universelle Wikipédia1) constitue la face la plus visible et la plus utilisée de cette contre-culture d'Internet et du Web que l'on peut résumer ainsi :
    • Horizontalité des communications
    • Partage de l'information sans entrave
    • Culture du "Do it yourself" (qui a émergé avec la sous-culture Punk)

Visiter le premier site web : home.cern > La naissance du web

Pour en savoir plus sur l'intrication et les influences de la contre-culture des années 1960 sur l'histoire d'Internet et du Web, reportez-vous à la série d'émissions radiophoniques "Voyage dans les internets par Julien Goetz" mentionnée ci-dessous.

Fonctionnement d'Internet

Comme le précise Wikipedia :

Internet est le réseau informatique mondial accessible au public. C'est un réseau de réseaux, sans centre névralgique, composé de millions de réseaux aussi bien publics que privés, universitaires, commerciaux et gouvernementaux, eux-mêmes regroupés en réseaux autonomes (il y en avait 47 000 en 2014).

Ainsi, vous ne pourriez pas afficher cette page web si le réseau de votre fournisseur d'accès n'était pas connecté avec le réseau 185.81.156.0/22 de mon hébergeur web qui n'est pas un fournisseur d'accès et qui est situé physiquement à Paris. L'interconnexion de tous ces réseaux constitue le réseau Internet.

La description précise d'Internet n'est pas l'objet de cette page (trop technique et trop long).

Dans les vidéos et les citations qui suivent, le mot Internet est parfois utilisé dans le sens du Web. Il faut avoir à l'esprit que cette métonymie2) involontaire ne désigne pas Internet en lui-même mais son usage principal au travers du service Web.

Description ludique d'Internet

Comprendre Internet :
Durée : 13'36" – Date : 2013 – Réalisation : Club informatique Ordimer de la petite ville de Mer (Loir-et-Cher)
youtube.com > Comprendre Internet

En savoir plus :

L'Internet-Minitel-Télévision d'aujourd'hui

Le marketing promeut une certaine idée d'Internet au travers d'un certain usage du Web. L'internaute est amené à croire qu'il est plus libre qu'avant parce qu'il peut consommer plus de services soit-disant gratuits3) à l'intérieur d'une bulle commerciale constituée de quelques sites web de moins en moins nombreux. Cette conception hiérarchique et concentrée est à l'exact opposé de celle des fondateurs d'Internet et du Web, comme le dénonçait déjà le Manifeste du Web indépendant en 1997.

Schéma des deux conceptions de l'usage d'Internet : Les deux conceptions de l'usage d'Internet : usage centralisé (à gauche) et décentralisé (à droite) (Crédit: openclipart.org sous licence Domaine Public)

À gauche, les communications entre internautes sont centralisées autour d'un ou quelques fournisseurs de services comme Google, Facebook, Microsoft, etc. À droite, les communications entre internautes sont décentralisées comme le prévoyait le projet Internet et comme le permet l'architecture d'internet.

Qui peut le plus peut le moins : utiliser l'architecture d'Internet de manière centralisée est possible. Mais c'est une régression considérable par rapport au progrès technologique que constitue Internet et par rapport à l'esprit d'indépendance qui présidait à sa création.

En d'autres termes, utiliser par exemple la médiation d'un "réseau social" pour communiquer avec quelqu'un au lieu de s'adresser directement à lui est un acte d'allégeance aux entreprises qui, à coup d'algorithmes psycho-analytiques et prédictifs, veulent surveiller et influencer votre perception du monde, c'est à dire limiter votre liberté et contrôler votre avenir.

Cette dérive de l'usage d'Internet est illustrée dans les deux paragraphes ci-dessous par Hossein Derakhshan et Benjamin Bayart.

Le Web-Télévision dénoncé par Hossein Derakhshan

En 2008, le journaliste blogueur iranien Hossein Derakhshan – surnommé le père du blog iranien (the blogfather) – a été emprisonné. À sa sortie de prison en 2014, il a de nouveau accès à un ordinateur et reprend son activité de blogueur. C'est alors qu'il constate que le web a complètement changé pendant qu'il était en prison : malgré ses efforts pour promouvoir ses écrits, son blog est totalement ignoré des iraniens. Il recevait pourtant 20 000 visites par jour en 2008.

Le 14/07/2015 dans le journal américain medium.com, Hossein Derakhshan a publié une tribune intitulée "Le Web qu'il nous faut sauver : Le Web riche, divers et libre que j'ai aimé - et que j'ai attendu au fond d'une prison iranienne - est en train de mourir. Pourquoi personne ne stoppe cela ?" (en). Il y dénonce les faits suivants :

Les flux, applications mobiles et animations : Ils montrent tous un abandon de l'Internet-livres vers un Internet-télévision. Il semble qu'on soit passée d'un mode de communication non linéaire – noeuds, réseaux et liens – vers une communication linéaire, avec une centralisation et des hiérarchies.

Il ajoute4) :

C’est une grande perte en termes de pouvoir intellectuel et de diversité. Avant, le Web avait suffisamment de pouvoir et d’influence pour m’envoyer en prison. Aujourd’hui, ce qu’on y trouve ressemble de plus en plus à du divertissement au point que l’Iran n’a même plus besoin de bloquer certains réseaux sociaux.

En d'autres termes, le constat de Hossein Derakhshan revient à ceci :
De nos jours, un état basculant dans la dictature n'a pas besoin d'installer de nouveaux outils technologiques puisque ceux-ci sont déjà utilisés au quotidien par les citoyens.

En savoir plus :

L'Internet-Minitel dénoncé par Benjamin Bayart

Depuis des années, le français Benjamin Bayart – parmi d'autres lanceurs d'alerte –, dénonce la même tendance à la concentration et à la hiérarchisation tant pour ce qui est de l'accès au réseau Internet que pour le Web5).

Comme le précise Wikipedia,

Benjamin Bayart est un militant pour les libertés fondamentales dans la société de l'information. Il a été pendant 15 ans président de French Data Network, le plus ancien fournisseur d’accès à Internet en France encore en exercice.
Militant pour les libertés fondamentales dans la société de l'information par la neutralité du net et le logiciel libre, ses prises de positions en font une personnalité remarquée de l'Internet français.

En 2007 pendant les 8e rencontres mondiales du logiciel libre, Benjamin Bayart dénonçait la dérive actuelle d'internet. Sa célèbre conférence d'une heure intitulée "Internet libre ou Minitel 2.0" peut-être visionnée et téléchargée depuis cette page du site framatube.org.

Dans l'extrait vidéo ci-dessous, Benjamin Bayart explique brièvement en quoi le produit marketing "internet" n'est rien d'autre qu'un super Minitel et quels en sont les enjeux6).

Minitel 2.0, par Benjamin Bayart (extrait de Une contre-histoire de l'Internet)
Présentation d'ARTE :

Pour Benjamin Bayart, Apple & YouTube ne sont rien moins que des Minitel 2.0, tant d'un point de vue économique que technique, qui ne peuvent que mourir, sclérosés, faute de pouvoir innover.

Durée : 4'29" – Date : 2013 – Réalisation : Sylvain Bergère
youtube.com > Minitel 2.0, par Benjamin Bayart (Une contre-histoire de l'Internet)

De la télé verticale au web horizontal, par Benjamin Bayart (extrait de Une contre-histoire de l'Internet)
Présentation d'ARTE :

La télévision engendre "le meilleur des mondes" : la liberté existe, mais elle n'a aucun intérêt. Internet, c'est le contraire, estime Benjamin Bayart : les libertés reviennent au centre du débat.

Durée : 4'23" – Date : 2013 – Réalisation : Sylvain Bergère
youtube.com > De la télé verticale au web horizontal, par Benjamin Bayart (Une contre-histoire de l'Internet)

La face cachée du copyright, par Benjamin Bayart (extrait de Une contre-histoire de l'Internet)
Présentation d'ARTE :

Est-ce qu'on rémunère une rente, ou bien un travail ? Pour Benjamin Bayart, le copyright est un choix de modèle de société… mais pas forcément (pour) le meilleur.

Durée : 3'38" – Date : 2013 – Réalisation : Sylvain Bergère
youtube.com > La face cachée du copyright, par Benjamin Bayart (Une contre-histoire de l'Internet)

Pour aller plus loin :

Histoire d'Internet et du Web

Comprendre le fonctionnement technique d'Internet ne suffit pas à en comprendre l'esprit. Connaître l'histoire d'Internet et du Web permet de comprendre les enjeux numériques contemporains et futurs.

Voyage dans les internets par Julien Goetz

Julien Goetz est un journaliste, auteur compositeur, concepteur multimedia, comédien et développeur web. En 2016, il a produit une série de 5 émissions intitulées "Voyage dans les internets" pour l'émission Culture musique sur France Culture.

Cours complets pour le grand public sur l'histoire d'Internet agrémenté de musiques :

Cours de Culture Numérique par Hervé Le Crosnier

Hervé Le Crosnier est enseignant-chercheur à l'Université de Caen. Ses conférences s'adressent aux personnes qui sont déjà familiarisées avec la sous-culture du web et son jargon (analogique, numérique, algorithme, protocole, code informatique, logiciel libre, RSS, agrégateur, API, Béta test, FTP, telnet, etc.). Si vous fréquentez des sites de culture geek comme celui de Manuel Dorne, cela ne devrait pas vous poser de problème.

Histoire de l'Internet 1/2 :
Durée : 56'18" – Date : 2014 – Réalisation : Centre d'Enseignement Multimedia Universitaire de Caen Normandie
youtube.com > Histoire de l'Internet 1/2 par Hervé Le Crosnier

Histoire de l'Internet 2/2 :
Durée : 41'19" – Date : 2014 – Réalisation : Centre d'Enseignement Multimedia Universitaire de Caen Normandie
youtube.com > Histoire de l'Internet 2/2 par Hervé Le Crosnier

Quelques liens sur le sujet

Résistance à la centralisation :

Infrastructure Internet :

Histoire du web :

1)
Sans mouchard publicitaire et financé à 100% par des dons.
2)
Figure de style consistant à prendre la partie pour le tout et inversement.
3)
moyennant la collecte et la revente de ses données personnelles et à son insu.
4)
Traduction Jean-Marc Manach dans l'article "Après six ans en prison, un blogueur iranien redécouvre Internet, et s’en plaint", 16/07/2015, bigbrowser.blog.lemonde.fr
5)
Benjamin Bayart fait peu de distinction entre Web et Internet
6)
En France, la marque Internet appartient à Valentin Lacambre, créateur et gestionnaire de l'hébergeur Altern. En faisant valoir sa prérogative sur la marque française "Internet", Valentin a permit que France Télécom et d'autres sociétés privées ne puissent pas vendre des produits nommés "Internet". Il donne des détails sur cette affaire dans la vidéo 1992 : 3615 Internet - Une contre-histoire des Internets - ARTE.
7)
L'association Rhizome est un fournisseur d'accès internet associatif d'initiative étudiante, neutre, ouvert à tous et membre de la FDN

Commentaires

Entrer votre commentaire:
Si vous ne pouvez pas lire le code, téléchargez ce fichier .wav pour l'écouter.
 
savoir/videos_sur..._qu_est-ce_qu_internet.txt · Dernière modification: 05/01/2019 00:46 (modification externe)